Bonjour à toutes,

Aujourd'hui, la petite histoire de la laine de Mérinos, et plus précisément le Mérinos d'Arles.

Le Mérinos d'Arles est élevé dans le sud-est de la France depuis le XIXème siècle à la suite d'un croisement entre des brebis locales et des mérinos espagnols.

Sa laine est reconnue pour sa finesse et sa qualité.. Dépourvue de la fibre irritante que l'on trouve chez certaines races de moutons, cela en fait un fil doux pour notre peau.

Je vais maintenant vous parler de la laine "Pur Mérinos Français" de Bergère de France car c'est une laine que j'ai tricoté à plusieurs reprises .

Ce fil est 100% naturel et français. Facile à tricoter, il ne se dédouble pas, le travail est régulier. Il est chaud et doux, et peut se porter à même la peau..

Il se tricote aig n° 4 . Décliné actuellement en 14 couleurs, il permet de créer à volonté.

Le pull ci-dessous est issu du magazine Origin' n°5 de Bergère de France.. Tricoté normalement en Mérinos ( non 100% français ) aig 4.5 , je l'ai tricoté en Pur Mérinos Français couleur gris-vert.

Ayant un grand buste, les emmanchures entre 37 et 41 cm sont trop petites pour moi, je fais donc des emmanchures à 50cm de hauteur totale. Pour cela j'ai tricoté les côtes puis les 1ères torsades ,et ensuite  j'ai ajouté 10 cm de jersey sans dénaturé le dessin. J'ai néanmoins supprimé une torsade qui partait de la fin des petite torsades jusqu'au cou parce que je n'aimais pas le rendu ( de même sur les manches ) pour le reste tout est identique..

Voilà pour le Mérinos d'Arles !!

 

Qu'en pensez-vous ?

 

Vous trouverez le magasine Origin' n° 5, ainsi que les 4 premiers numéros dans l'onglet "destockage" du site internet de Bergère de France.

Les magasines Origin', proposent des modèles "faciles" à "expertes", dans des laines nobles et originales telles que : Mérinos, Alpaga, Cachemire, Bambou, soie ...

Je vous souhaite une bonne journée et un bon tricot ...

Candy

Sources Mérinos d'Arles : Wikipédia, http://www.ethic-laines.com/ , Bergère de France

SAM_6165

Avant ....

... Après

... Après